Tension, 1985
sculpture sur marbre, 45 x 65 x 24 cm (180 kg)

Marie Orensanz


Française. Née à Mar del Plata (Argentine) en 1936.
Habite à Paris.

Élève de Emilio Pettoruti (école analytique abstraite) et de Antonio Segui (école expressionniste figurative).

Qui sommes-nous ? Où allons-nous ? D'où venons-nous ?
... Les fragments de marbre de Marie Orensanz, dans leur blancheur lisse, vibrent de ces questions. Pris dans l'épaisseur d'un bloc ou fins comme une feuille, la rupture, la cassure y sont visibles, brutes et mates, rugueuses. Un mot en surgit, une syllabe, un fragment de dessin. C'est de là que naît le sens, de cette séparation - d'avec la matière, avec le monde, avec les autres -, qui, en même temps, permet la mise en rapport, et l'activité. C'est ce que formalise Marie Orensanz, par des mots, des signes, une mathématique, plus métaphoriques et symboliques qu'abstraits, qui suggèrent une nouvelle circulation des énergies, des forces.
II ne s'agit pas de maîtriser la matière, de lui imposer sa forme (Marie Orensanz ne taille pas, ne grave pas ses marbres), mais de se situer, de transformer, par l'exercice et l'inscription de la pensée...
(Marie Dedier. Des femmes en mouvements, hebdo n° 91, mai 1982)