Merguez one, 1985
huile et cire marouflée sur bois, 36 x 36 cm

Camille Revel


Née en 1942.
Travaille à Saint-Germain-en-Laye.

De 1971 à 1975 Corcoran School of Art Washington DC. Cours de peinture avec Brock Stevenson, Sam Holvey, Gène Davis et Léon Berkowitz.

... Ce que cet art raconte, c'est toujours la manière de disposer de l'espace - de disposer des espaces - à la surface de leur apparition.
Alors la peinture à la cire n'est-elle point un accident - ou une coquetterie stylistique - mais prend-t-elle tout son sens dans la transparence, la translucidité qu'elle dégage. Dans son épaisseur, la couleur montre et diffuse sa matérialité même, mais elle se condense très exactement dans les limites du "champs" qui la contient. Alors, les froissages de la toile recouvrent leur prédominance de constitution et de construction d'une répartition d'espaces. Alors, la dureté du bois ou tout cela semble se poser, s'emplit-elle d'une réalité de genèse, d'appui, d'étais, qui engendre ce qu'elle "supporte"...
(Ramon Tio Bellido, 1985.)