Sans titre, 1985
, 200 x 170 x 100 cm

Nancy Wilson Pajic


Née à Peru (Indiana) en 1941.

... Elle évolue dans un univers conceptuel avec la qualité rare de le transmuer en matières sensuellement tactiles, la rigueur du discours sous-jacent, alliée à la simplicité des moyens, la préservant de tout hermétisme, elle nous révèle des voluptés émotives cachées sous la surface des choses, des interstices secrets, des correspondances patientes entre le réel et ses apparences, par un travail dont la pureté ne saurait être confondue avec l'aridité parfois obligée de ce type de démarche. Ses thématiques de base : Identité / Identification, Visible / Invisible, Temps / Mémoire / Déplacement, Contenu / Contexte, Secret / Social, Culture / Art / Société, et la nécessité d'un travail sériel, impliquaient la photographie comme médium idéal. Fait d'ombre et de lumière, de positif et de négatif, de noir et de blanc, d'absence et de trace, d'illusion et de vérité, de cadré et de mis a l'écart, de révélé et d'occulte, de temps enfermé, de vie et de mort. Et surtout, son choix dans la photographie des procédés pigmentaires, notamment de la difficile technique ancienne de la gomme bichromatée, pour les tirages, signifie la volonté de traiter ce médium d'abord comme source directe de matière, avec le travail par contact et en accumulant, couche après couche, les émulsions, les encres, sur des papiers non photographiques comme le vélin, défaire en sorte que du seul dialogue de la main avec le soleil, dépendent le velouté de la surface, la chair fine des gris, la profondeur des strates de noir...
(Michèle Chomette)